© 2013 par Jessica Pocquet Ostéopathe DO

rendez-vous ostéopathique sur Doctolib
  • s-facebook

Grossesse et ostéopathie :

avant, pendant et après...

Pourquoi avoir fait de la périnatalité et de la prévention pédiatrique ma spécialité ?
Le suivi ostéopathique de la femme après la naissance et les symptômes qui appellent à une consultation :

Même si l'accouchement s'est "bien passé", une consultation ostéopathique est vivement conseillée 3 semaines après la naissance de bébé. Elle facilite la mise en route de l’allaitement, elle traite des douleurs persistantes (lombalgies, sciatiques, canal carpien…) et plus spécifiquement celles liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, pression sur le ventre pendant l'expulsion, épisiotomie, suites de péridurale, césarienne…), elle restaure une posture de confort et optimise la récupération.

Une séance d'ostéopathie devrait toujours précéder la rééducation périnéale et abdominale : une récupération musculaire se fait sur un bassin, un corps rééquilibrés et une posture retrouvée.

Si une douleur apparaît ou persiste immédiatement après l'accouchement, réclamez une consultation ostéopathique précoce. Vous devez être pleinement disponible pour vous et votre bébé, sans avoir à supporter des douleurs en plus de la fatigue qu'implique le post-partum immédiat.

Nous considérons qu'il faut environ 9 mois pour un retour à la normale du point de vue hormonal. Cette période s'accompagne souvent d'une difficulté pour le corps de la mère  de retrouver ses marques, sa souplesse et son énergie. Une séance d'ostéopathie vous facilitera cette étape de transition en réajustant votre organisme.

Le suivi s'adapte en fonction des complications rencontrées lors du post-partum immédiat ou à distance :

  • La fatigue

  • Le baby blues

  • Les complications de l’allaitement, les douleurs à la mise au sein, les crevasses, le bébé qui n'arrive pas à téter... Ce sont des urgences ostéopathiques pour lesquelles je me déplace aussi à domicile.

  • Les douleurs du bassin, de la colonne, du coccyx et du pubis

  • Les tensions au niveau des cicatrices de l’épisiotomie ou de la césarienne

  • Les douleurs lors de la reprise des rapports sexuels

  • Les difficultés à se retrouver de nouveau à l’aise dans son corps, à sa place au sein de cette nouvelle famille.